top of page
  • Photo du rédacteurClément Chaudier

Cultiver la gratitude

Comment apprendre à developper sa capacité à être reconnaissant ? Comment concrètement appliquer le sentiment de gratitude dans la vie de tous les jours ? Quels sont les bienfaits de la gratitude ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.


Définir le concept de gratitude


La gratitude est ce sentiment de reconnaissance envers autrui. De manière plus précise, elle se définit comme une émotion positive interpersonnelle éprouvée dans les situations où l’individu se perçoit comme étant bénéficiaire d’un bienfait intentionnellement procuré par autrui.


Plus récemment, on a considéré que la gratitude peut également provenir d’une bienveillance autre que celles des Hommes (nature, religion…).


Dans cet article, nous allons analyser l’influence de la gratitude sur notre bien-être en conservant une vision individuelle et collective.


Enfin, nous dresserons les moyens de déployer cette attitude dans la vie quotidienne.


Les bénéfices de la gratitude


La gratitude est une qualité précieuse. D’après une étude scientifique, elle fait partie des 12% des traits de personnalité les plus appréciés par les individus.


Mais pourquoi un tel plébiscite ?


Une grande partie de la réponse se tient dans les bienfaits que prodigue un comportement gratifiant. D’après l’OMS, la santé globale (bien-être physique, mental et social) est étroitement liée à un comportement positif et altruiste.


De plus, la littérature scientifique a démontré une corrélation évidente entre la gratitude et :


  • le sentiment d’autonomie

  • le sentiment de maîtrise de son environnement

  • l’acceptation de soi

  • l’épanouissement personnel

  • de meilleures dispositions physiques

Améliorer sa condition physique et mentale est aujourd’hui un luxe non négligeable.


À l’heure où l’on investit du temps, de l’énergie et de l’argent pour conserver une santé optimale, la bienveillance reste un moyen peu onéreux de prendre soin de soi.



La gratitude


Les bienfaits physiques


Si la gratitude améliore la condition physique c’est avant tout grâce aux pouvoirs de la psychologie positive.


Se montrer positif et confiant envers le futur engendre un impact positif sur le système de régulation physiologique.

Les émotions positives réduisent ainsi l’impact des émotions négatives nocives pour la santé.


En effet, des études ont établi un lien entre émotions négatives chroniques (stress, colère, jalousie…) et l’accélération d’un décès. A l’inverse, les émotions positives réduisent les taux de cortisol qui est l’hormone du stress.


De manière plus concrète, une pensée reconnaissante permet de :


  1. réduire des marqueurs inflammatoires (stress, anxiétés)

  2. d’améliorer la qualité du sommeil

  3. de renforcer les défenses immunitaires 

  4. d’accroître la vitalité

  5. d’augmenter la variabilité de la fréquence cardiaque

Selon les travaux de Robert Emmons, les personnes pratiquant la gratitude ont une activité physique supérieure à la moyenne car ils ont davantage conscience de l’importance de prendre soin de soi.


les bienfaits sur la santé mentale


Au niveau de la dimension psychologique, les recherches ont également montré que la gratitude était liée à une meilleure santé mentale.


En premier lieu, la gratitude sensibilise les individus à la bienveillance. Elle permet de déceler le meilleur chez chacun d’entre nous mais aussi de notre environnement.


Plus la gratitude est éprouvée et plus ce sentiment s’exalte à l’intérieur de soi créant ainsi un biais cognitif puissant :


Chaque acte ou pensée devient un outil au service du bien

Or, ce cercle vertueux limite considérablement la vision d’éléments négatifs extérieurs et favorise donc l’apaisement.


De facon tangible, la gratitude est un remède diablement efficace contre :


  • les comportements dépressifs

  • les pensées suicidaires

  • le sentiment de solitude


Gratitude et appartenance


Si elle protège de la dépression et des troubles anxieux, le sentiment de gratitude est aussi un formidable outil pour lutter contre l’exclusion sociale.


Christophe André met en évidence le lien entre la gratitude et le sentiment d’appartenance :


« la gratitude est bénéfique à l’estime de soi, car elle augmente le sentiment d’appartenance à un groupe, à une lignée, à une collectivité humaine »


En introduction, il était mention que la gratitude est une qualité humaine recherchée.


Les personnes vont donc naturellement rechercher à s’entourer de personne adoptant cette attitude. En effet, l’importance donnée à l’autre favorise le maintien de relations sociales profondes.


Or, ce soutien social constitue un facteur important de prévention des troubles psycho-pathologiques.


Gratitude et psychologie positive


De plus, la gratitude est source d’optimisme car elle perçoit l’autre comme une usine à externalité positive.


On peut naître optimiste mais aussi le devenir avec le sentiment de reconnaissance.Les connexions neuronales comprennent d’ailleurs très bien que le bien-être n’est qu’une question de perspective.


Par exemple : “même si à priori c’est pour moi une surcharge de travail, je suis reconnaissant-e envers mon collègue de me proposer un dossier car cela signifie qu’il estime mon travail et me fait confiance pour m’acquitter de cette tâche avec succès.


Quand la reconnaissance n’est pas naïve et se fonde sur une analyse lucide de la situation, elle est source de bienfaits. 


A force de pratique, le cerveau encode que l’épanouissement personnel est étroitement lié au sens que l’on a sur l’environnement extérieur.


Satisfaction ultime


Enfin, la gratitude engendre une dose supplémentaire de satisfaction via le sentiment de maitrise.


Comme le montre l’exemple précédent, l’expression de reconnaissance est à l’origine d’un système de pensée où l’on se retrouve acteur de son propre bonheur.


C’est à moi que revient le pouvoir de décider comment je perçois les actes extérieurs.


Comment pratiquer la gratitude dans sa vie quotidienne ?


Si pour certains, c'est inné d'exprimer sa gratitude, pour les autres, il convient de faire quelques efforts pour la mettre en pratique au quotidien.


Dès lors, comment réussir à se détacher des petits tracas quotidiens et conserver une pensée positive et reconnaissante ?


La gratitude face aux tracas de la vie quotidienne


Changer d’état d’esprit requiert de l’entraînement comme la pratique sportive. Pour cela, il vaut mieux procéder par étape afin d’éviter tout découragement précoce.


Le moyen le plus simple pour commencer est de prendre l'habitude de se montrer reconnaissant chaque matin ou soir.


L’idée est d’instaurer un rituel en choisissant un moment fixe de la journée où l’on se montre reconnaissant envers la vie.


Répété tous les jours, ce rituel se transforme au bout de 21 jours en habitude. En effet, le cerveau et notamment notre système nerveux, a besoin de 3 semaines d’application d’une pratique pour l’intégrer dans sa mécanique d’action.


Extérioriser


En ce qui concerne les pensées de gratitude, il est possible de les exprimer à voix haute ou intérieurement. Certains spécialistes encouragent le fait de s’exprimer à haute voix pour rendre la tâche plus concrète et réelle.


Tout est sujet à la gratitude. Ainsi, vous pouvez aussi bien remercier des choses concrètes comme votre présentation au travail qui s’est bien déroulée que des choses plus abstraites et larges telles que votre bonne santé physique ou votre famille aimante.


Journal de la gratitude


La deuxième étape décisive pour se montrer plus reconnaissant passe par l’écriture. Les travaux d’écriture ont des vertus thérapeutiques et permettent une meilleure mémorisation des souvenirs.


Ainsi, il est fortement recommandé de se construire un journal de bord dans lequel on prend le temps de noter des éléments qui nous ont apporté satisfaction et joie.


Le but du journal est de se focaliser sur les aspects positifs et ainsi renforcer sa capacité de résilience.


Noter 3 choses par jour


Le carnet de bord peut par exemple abriter 3 choses ayant une résonance toute particulière dans la bonne humeur quotidienne.


L’expérience peut également fonctionner avec une personne qui nous rend heureux.se.


Il suffit de relater les éléments qui font que cette personne contribue à notre bien-être et la remercier à l’écrit dans un premier temps puis de vive voix.


Témoigner à son entourage l’affection éprouvée et la reconnaissance de cette gratitude est l’exercice ultime pour intégrer dans son manière de vivre le sentiment de gratitude.


À toi de jouer 🧠


Si tu souhaites sauter le pas afin de trouver le psychologue qui te correspond, tu peux faire une demande de recommandation personnalisée.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page