Rechercher
  • Speak Easy

Consultation chez le psychologue : comment faire des économies ?


Comme le slogan d’un célèbre club de foot français allons « droit au but » : consulter un thérapeute est un investissement financier important.


Celui qui vous dit le contraire est un menteur ou un escroc. C’est d’ailleurs l’un des arguments les plus repris par les détracteurs de la psychothérapie. Certaines personnes n’hésitent pas à s’abriter derrière cet argument pour justifier leur incapacité à sauter le pas.


Cela fait sens car c’est imparable : en moyenne une séance chez un psychologue en Île de France coûte quasiment 60€ (57, 53€). A raison d’une séance toutes les deux semaines cela représente un budget de 120€ par mois soit 720 € sur 6 mois. Cependant, une fois que l’on a dit cela, il est important de préciser deux choses fondamentales.


Tout d’abord, il ne faut pas considérer la démarche thérapeutique comme un coût mais comme un INVESTISSEMENT.

Ce qui change tout. J’utilise le mot investissement, à dessein, car vous déboursez une somme dont le retour sur investissement n’est pas immédiat. Cependant, une fois que vous avez obtenu les résultats que vous cherchiez vous les conservez à vie. Dès lors, la psychothérapie apparaît logiquement comme un investissement rentable. De plus, comme il s’agit d’un investissement humain la valeur des gains obtenus ne se déprécie pas. Si on va plus loin, on peut même avancer qu’elle est source d’externalités positives *.


Plus vous êtes heureux et plus vous rendez les gens autour de vous heureux.

Enfin, vous déboursez de l’argent pour votre santé mentale, votre bien-être, votre épanouissement, votre BONHEUR en un mot. On ne parle donc pas d’un sujet superflu sans importance. Il est donc insensé de ne pas prendre soin de soi en rognant ce poste de dépense au profit de choses matérielles superficielles.


Maintenant que ces précisons sont apportées, il faut savoir qu’il existe plusieurs moyens pour dépenser moins d’argent au cours d’une thérapie.


La première solution et la moins onéreuse est de se rapprocher d’un Centre Medico-Psychologique (CMP). Il s’agit d’un établissement de soin public pluridisciplinaire (psychologues, psychiatres, infirmiers, aides-soignantes, assistantes sociales…) dont les frais médicaux sont entièrement remboursés par la sécurité sociale. La contrepartie réside dans la difficile d’obtenir un premier rendez-vous rapidement ; comptez plusieurs mois d’attente.


A l’inverse, vous obtiendrez sans difficulté un rendez-vous avec un psychologue en libéral. Cependant, la consultation de ce dernier n’est pas pris en charge par la sécurité sociale. Pour obtenir une prise en charge, il faut se tourner vers les mutuelles qui proposent différents plans de remboursement.


Après un rapide Benchmark, je vous ai récapitulé le panel d’offre que propose les principaux acteurs du marché :



Les psychologues n’hésitent pas à adapter leur tarif si la situation financière de leur patient est délicate. Qui plus est, la première séance est régulièrement offerte par le psychologue. La raison est simple : le travail thérapeutique ne commence que lorsque le patient a effectivement décidé de poursuivre la thérapie avec le psychologue. De ce fait, la première séance consiste uniquement à poser les bases d’une potentielle collaboration (faire connaissance, explications des modalités…).


Un bon psychologue tentera toujours de trouver une solution afin que des difficultés financières ne soient pas un obstacle à la démarche thérapeutique. Privilégiez donc le dialogue avec votre thérapeute.

Autre astuce afin de réduire le tarif de la consultation : privilégiez les créneaux de consultation de 30 minutes. La durée de l’échange se verra fortement réduite mais vous payerez moitié prix par rapport à une séance d'une heure.


De plus, certains psychologues, lors de la première consultation, déduisent de leurs tarifs un montant de 23 € qui correspond à la prise en charge de la sécurité sociale lors d’une consultation chez un médecin. Si vous souhaitez obtenir la liste détaillée de ces psychologues, envoyez un mail à l’adresse de Speak Easy.


Le milieu associatif fait également des choses formidables pour aider les personnes. Comme je l’avais mentionné dans mon article, comment choper le bon psy, les structures associatives offrent des soins thérapeutiques gratuits (aPSYtude, l’EPOC…).


Enfin, il existe depuis 2018 un nouveau dispositif gouvernemental dont l’objectif est de tester le remboursement des séances chez le psychologue. Ce dispositif déployé, à l’heure actuelle, sur 4 départements (Bouches du Rhône, Morbihan, Haute-Garonne et Landes) offre un remboursement intégral en tiers payant selon certaines conditions.


Tout d’abord, le psychologue doit être agrée c’est à dire référencé sur le site Ameli.fr de la Caisse d’assurance maladie. Deuxièmement, la personne doit être âgé entre 18 et 60 ans. Elle est dans l’obligation de passer par son médecin traitant qui doit valider la démarche thérapeutique.


Puis, après une consultation d’évaluation par le psychologue, il faut retourner chez le médecin généraliste pour qu’il définisse le nombre de séance à faire avec le psychologue. Le cycle maximal étant de 20 séance sur une année civile. Chaque séance avec le psychologue dure 30 minutes et est facturée 22€ qui vous sont remboursés par la sécurité sociale. Si le gouvernement valide ce dispositif et le déploie sur l’ensemble du territoire notre rapport à la psychothérapie sera complètement bouleversé.


Plusieurs solutions existent donc pour diminuer l’effort financier qu’implique une thérapie. À vous d’opter pour celle qui vous satisfait le plus.


Néanmoins, si vous êtes motivé(e) et enclin à réaliser une thérapie ne laissez pas la question financière vous empêchez d’accéder à votre ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL.




* : L’externalité caractérise le fait qu'un agent économique crée, par son activité, un effet externe en procurant à autrui, sans contrepartie monétaire, une utilité ou un avantage de façon gratuite.

105 vues

Formulaire d'abonnement

©2019 par speakeasy. Créé avec Wix.com