Rechercher
  • ClĂ©ment Chaudier

L'ÉVITEMENT : OU COMMENT DEVENIR ESCLAVE DE SES PEURS ! 😹


Les Ă©motions sont des Ă©lĂ©ments souvent difficiles Ă  gĂ©rer. Nous ne sommes pas tous Ă©gaux face Ă  la gestion de ces derniĂšres : certains savent parfaitement les maitriser en les extĂ©riorisant quand d'autres se sentent incapables de les affronter et prĂ©fĂšrent les refouler. Cette gestion dĂ©licate de nos sentiments dĂ©pend directement de la stratĂ©gie dĂ©ployĂ©e face Ă  ce qu'on nomme un facteur de stress. L’évitement est l'une des stratĂ©gies possibles d'un individu en rĂ©ponse à un facteur de stress. Un facteur de stress se dĂ©finit comme une situation jugĂ©e inconfortable par l’individu et qui dĂ©clenche en lui de puissantes Ă©motions nĂ©gatives telles que du stress, de l’anxiĂ©tĂ©, de la peur, honte, souffrance



Ainsi, l’évitement consiste Ă  fuir dĂšs lors que notre Ă©tat Ă©motionnel est menacĂ©.

Sa subtilitĂ© rĂ©side dans son ambivalence : il peut s’avĂ©rer ĂȘtre un excellent ou dĂ©sastreux stratagĂšme. Si l’évitement repose sur l'anticipation d'un potentiel Ă©lĂ©ment Ă  risque il s’agit d’une bonne chose. Par exemple, vous anticipez que la discussion alcoolisĂ©e du rĂ©veillon avec votre oncle va dĂ©boucher sur une dispute. De ce fait, vous faites le choix de vous retirer de la conversation pour annihiler un conflit inutile. Vous faites preuve ici d’une maturitĂ© ou intelligence Ă©motionnelle forte.  


A l’inverse, l’évitement devient un vĂ©ritable poison lorsqu’il devient une rĂ©action systĂ©matique Ă  une situation dĂ©sagrĂ©able que vous refusez d’affronter. Malheureusement de nombreuses personnes usent de cette technique pour fuir leurs Ă©motions.


« Il faut considérer les contrariétés comme un exercice » SénÚque

Apprendre Ă  vivre avec ses Ă©motions nĂ©gatives raccourcit le champ du possible. C’est le principe mĂȘme de l’évitement.


Plus on esquive le ou les situations dans lesquelles nos facteurs de stress se matĂ©rialisent et plus ceux-ci nous paraissent impossible Ă  surmonter. On crĂ©e alors un cercle vicieux dans lequel on se retrouve esclave de notre peur que l’on cherche perpĂ©tuellement Ă  Ă©viter. On finit par ne plus oser agir et cela conduit Ă  un immobilisme total.


Se dĂ©barrasser de sa peur plutĂŽt que d’apprendre Ă  vivre avec 

Le travail thĂ©rapeutique est un excellent exercice pour sortir de l’enlisement de la peur et affronter directement les situations ou Ă©motions qui nous empĂȘchent de vivre pleinement Ă©panoui(e). Le psychologue nous aide Ă  mettre des mots sur nos maux.


Il nous Ă©claire sur l’origine de notre douleur, quand et pourquoi elle se manifeste et comment la gĂ©rer pour la transformer en force. Il n’y a rien de plus courageux qu’admettre que l’on a peur de quelque chose. L'accompagnement psychologique est la dĂ©marche d'un adulte sain conscient de ses limites et qui les prend Ă  bras le corps.


Si on apprend à vivre avec quelque chose qui nous fait souffrir tît ou tard cette souffrance va impacter d’autres sphùres de notre vie et engendrer une douleur encore plus grande.

Il faut, en conclusion, éviter l'évitement de nos peurs, angoisses et souffrances. Plus on les évite et plus on s'enferme dans une spirale de malheur et souffrance qui va nous rendre misérable. Il est de notre responsabilité de les affronter afin de s'en débarrasser et vivre librement.

Si tu hĂ©sites encore, abonne-toi et dĂ©couvre comment nous rĂ©volutionnons la thĂ©rapie chez SpeakEasy.