Rechercher
  • Speak Easy

Le psychologue est-il responsable de notre bien-être ?


La situation de confinement, liée à l'épidémie de Coronavirus, met sur le devant de la scène la notion de responsabilité civique.


Rester chez soi, limiter ses sorties, respecter les gestes barrières sont les nouvelles règles du jeu que chacun doit appliquer à son niveau pour endiguer le virus. La sortie de crise dépendra fortement de notre capacité collective à assumer nos devoirs face aux consignes établies.


Au niveau thérapeutique, la responsabilité professionnelle est également fondamentale dans l'avancé et la qualité du travail

Cependant le cadre et les règles sont moins nettement définies... Afin de t'éclairer sur la notion de responsabilité lors de la prise en charge d’un patient, cet article va répondre aux questions suivantes :


De quoi le psychologue est-il responsable lors d’une thérapie ? Quand commence et se termine cette responsabilité ? Le patient est-il acteur de cette responsabilité ?


La responsabilité du thérapeute débute dès le moment où le patient expose la raison de sa venue. En formulant une problématique, le patient met le thérapeute devant sa première responsabilité : apporter des éléments de réponse💡

Par ailleurs, l’étymologie du mot « responsabilité » en latin est respondere qui signifie répondre. Le psychologue parcourt avec le patient différentes pistes de réflexion à travers le dialogue et l’échange afin de lui permettre de répondre à ses propres interrogations.

Ce cheminement intellectuel engage le spécialiste à une deuxième responsabilité : accompagner le patient jusqu’au bout de la thérapie même si celui-ci tente parfois de saboter le processus à cause de résistances inconscientes. En effet, certaines réalités sont difficiles à accepter et concevoir. L'inconscient tente parfois de bloquer le traitement de nouvelles informations afin de ne pas avoir à affronter le problème mis en exergue. Ces résistances inconscientes prennent généralement la forme d'actes manqués, oublis...

Si le psychologue apporte des réponses au patient il doit également répondre du patient.

Cela signifie qu’il doit être convaincu de la capacité de son interlocuteur à comprendre et accepter les nouveaux principes de réalité soulevés au cours de la thérapie.

Enfin, l’ultime devoir du psychologue responsable est de veiller à ce que la notion de responsabilité soit partagée avec le patient.


En effet, nous avons déjà mentionné que le patient devait devenir son propre thérapeute et être un acteur de sa thérapie. Dans cette perspective, le patient devient responsable de la réussite ou non de son propre processus thérapeutique. Il doit donc s’engager à respecter les règles établies avec le psychologue qui incluent sincérité et engagement .


Il apprend à agir et réfléchir par lui-même et pour lui-même.
90 vues

Formulaire d'abonnement

©2019 par speakeasy. Créé avec Wix.com