Rechercher
  • Cl√©ment Chaudier

TOUT SAVOIR SUR LA CONFIANCE EN SOI ūüí°

Venez découvrir dans ce nouvel article ce qu'est véritablement la confiance en soi, quels sont ses avantages et comment la psychothérapie peut vous aider à reprendre foi en vous.



1. Qu'est-ce que la confiance en soi

Vous commencez à le savoir ; SPEAK EASY adore chasser les idées fausses.

N'y allons donc pas par quatre chemins : contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent la confiance en soi n'est pas l'absence de peur, de doute ou encore le fait d'éprouver un sentiment de toute puissance.

Notre définition de la confiance en soi est beaucoup plus large. Elle peut englober beaucoup d'éléments ce qui permet aux personnes qui lisent l’article d’y mettre ce qu'elles souhaitent.

La confiance en soi est la prise de conscience individuelle de mériter le bonheur absolu et de se donner les moyens de l'atteindre

Mais qu'est-ce que le bonheur ?


C'est très simple. Il s'agit de l’état de plénitude qui découle d’une personne parvenue à ses aspirations et désirs les plus chers. Dès lors, une personne heureuse peut ne pas avoir confiance en elle et inversement.

La confiance en soi repose sur cette idée complexe de mérite voire même d'exigence du bien-être et d'épanouissement personnel. Il s'agit d'un acte d’éveil.

Le bonheur peut donc passer par différents objectifs selon les croyances de la personne. Par exemple, une personne qui pense que le bonheur découle de l'argent et qui se donne du mal pour atteindre cette quête est une personne qui a confiance en sa personne.

Peu importe la pertinence de la définition du bonheur qui reste de toute façon subjective.

Si la confiance en soi est un acte d’éveil elle se doit d'être couplée à un processus d'effort et de répétition. Il s’agit d’un état d'esprit en premier lieu mais qui s'inscrit et perdure dans un cadre de travail quotidien. Être conscient de mériter le bonheur mais ne rien faire pour l'être rend le désir même de bonheur de la personne questionnable.

Ainsi, se fixer des objectifs est une preuve forte de confiance en soi. Le simple fait de vouloir réussir un objectif implique que la personne s'estime capable de l'atteindre à un moment donné de son existence. C'est avoir confiance en sa capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, s'adapter aux changements…

Or, la réussite d'un objectif répond de manière directe ou indirecte à la recherche d'une satisfaction qui contribue à l'élaboration de notre bonheur.

2. À quoi sert la confiance en soi ?

Comme vous l'aurez compris le principe de confiance en soi participe au processus de bonheur dans le sens o√Ļ elle vous maintient dans cette croyance in√©branlable que vous le m√©ritez et qu'il est de votre devoir d'y parvenir co√Ľte que co√Ľte.

Dès lors, la confiance en soi est un formidable outil d’auto-réalisation. Une autoroute infinie vers le champ du possible et de l’action.

Vous pouvez déplacer des montagnes et vous réaliser en tant qu'être humain dans votre singularité propre.

Par exemple, c'est elle qui vous pousse à croire en vos rêves et accomplir un métier qui vous épanouit. C'est encore elle qui vous permet de passer à l'action et de séduire la fille qui vous plait tant. C'est elle, quelques années plus tard, qui vous murmure à voix basse que cette même fille (ou une autre) est la meilleure partenaire de vie pour votre bonheur.

Enfin, la confiance en soi est la créatrice de votre propre réalité.


En effet, comme elle contribue aux pensées et actions, elle participe à construire des principes de réalité forts qui entourent votre quotidien. Nos pensées lorsque celles-ci sont répétées plusieurs fois finissent souvent en croyances.


Or, les croyances créent naturellement chez l'individu des biais cognitifs. Les biais cognitifs sont les interprétations faites par une personne des événements qui lui arrivent. Ainsi, notre interprétation du vivant due à notre manière de penser elle-même influencée par notre confiance en soi instaure une réalité propre à chacun.

Prenons un exemple pour y voir plus clair. Une personne manque de confiance en elle suite à une rupture. Cette personne se met à penser régulièrement que la raison qui a poussé son ex petit-ami à le quitter est qu’il n’était pas assez bien.

Cette pens√©e va irr√©m√©diablement se transformer en une croyance de type ¬ę je ne suis pas digne d'√™tre aim√© ¬Ľ. La personne venant d'√™tre plaqu√©e se rend √† une soir√©e. Au cours de cette soir√©e, plusieurs personnes expriment des compliments sur sa tenue jug√©e √©l√©gante. Cependant une personne fait une remarque blessante sur coupe de cheveux.

Que va faire la personne ?


Elle retient seulement que sa coupe de cheveux n'√©tait pas au point. Elle n‚Äôest donc de surcro√ģt pas attirante. Cette croyance est forc√©ment vrai car son ancienne copine l‚Äôa plaqu√©e‚Ķ

Nous agissons de manière à produire ce que nous croyons être vrai

La confiance en soi offre la possibilité d'être en charge de sa propre réalité et donc de la vie que l'on crée.


3. Confiance en soi et thérapie

Pour terminer cet article, nous allons découvrir comment la psychothérapie peut vous aider à : restaurer la confiance en soi perdue et comprendre son désir véritable.

Il faut savoir que près de 20 % des gens qui consultent un psychologue y vont pour des problématiques autour de la confiance en soi.

C'est un sujet qui concerne donc tout le monde. Il faut dire que notre confiance en soi peut être vite mise à mal par des événements violents voire tragiques (maladies, deuil, traumatismes, agressions, violences…).

La thérapie à travers ses nombreux outils est un des moyens les plus efficaces de se libérer de l'emprise négative du trauma (au sens premier du terme qui signifie blessure en grecque) sur notre psychisme.

En effet, le trauma notamment celui caus√© par un humain met souvent √† mal la confiance en soi et autrui. Nos m√©canismes de d√©fense inn√©s nous envoient des signaux d‚Äôalertes inconscients tels que ¬ę l'homme est mauvais, m√©fie-toi, il peut recommencer‚Ķ ¬Ľ.

René Girard décrit très bien ce mécanisme à travers la théorie du bouc émissaire : dans le cas du traumatisme causé par les humains, l'individu devient le bouc émissaire. La capacité de penser de la victime devient alors jalonnée de craintes infondées et de fausses croyances…

Qu'il s'agisse de th√©rapies centr√©es sur la parole comme la Psychanalyse (soin port√©e √† l'histoire de vie du patient) ou la Th√©rapie Cognitive Comportementale (plus rationnelle qui s'int√©resse aux sympt√īmes et non √† la cause) ou √† des th√©rapies plus techniques comme l‚ÄôEMDR (reprogrammation du souvenir douloureux encod√© dans notre cerveaux reptilien) la psychoth√©rapie offre aux patients des moyens de restaurer la confiance perdue. Le travail de prise de conscience des ressources in√©puisables de l'individu √† travers son √©lan ou pulsion de vie est tr√®s efficace.

Enfin, l'√©norme dernier avantage de la psychoth√©rapie repose sur la facult√© du psychologue √† questionner le patient sur son v√©ritable d√©sir. Il n'est pas rare de voir que certaines personnes b√Ętissent des strat√©gies complexes et co√Ľteuses pour poursuivre des aspirations qui une fois atteintes ne les satisfont pas.

Beaucoup de personnes peuvent avoir confiance en elle mais se tromper radicalement sur les causes de leur bonheur. Comme mentionné plus haut dans l'article, certaines personnes aspirent à gagner beaucoup d'argent car elles sont persuadées que c'est ce qui les comblera. Or, l'argent n'est pas tant notre propre désir que celui érigé par la société capitaliste qui nous fait croire que le bonheur réside dans la consommation.

C‚Äôest ce que Ren√© Girard nommait le d√©sir mim√©tique. On ne d√©sire pas quelque chose pour ce qu'il est r√©ellement mais parce que d'autres personnes le convoitent √©galement. Ainsi, beaucoup de gens d√©couvrent gr√Ęce √† la th√©rapie que leur recherche du bonheur et donc leur confiance en soi est tourn√©e vers une qu√™te qui n'est pas la leur et qu‚Äôil ne d√©sire pas.

Gr√Ęce au questionnement analytique d'une th√©rapie, la personne r√©ussit √† mieux se conna√ģtre et √† √™tre davantage √† l‚Äô√©coute de son d√©sir. Le patient peut d√®s lors construire une confiance en soi v√©ridique car √©tant la sienne et celle de personne d‚Äôautre.