Rechercher
  • Clément Chaudier

Psychologue féminin ♀️ 🆚 masculin ♂️: que choisir ?

Article co-écrit avec le psychologue Pascal Anger.



Une fois la décision prise d’aller voir un psy, se pose la question du sexe du psy. Comment choisir ? Est-ce si important ?


Le choix d'un psychologue masculin ou féminin pose une question intéressante qui interroge notre conscient et inconscient. Il est important de réfléchir à ce dont on a besoin avant de commencer une thérapie.


Généralement, les personnes ont l’impression qu’elles seront mieux comprises par un psy du même sexe. Une personne du même sexe est perçue comme davantage compréhensible et il sera avec elle plus facile de parler de certains sujets comme la sexualité ou les relations amoureuses.


Cependant, aucun argument scientifique ne donne raison à ses théories. Alors que faire ?


L'essentiel est ailleurs...


Si la question du sexe du thérapeute est importante elle ne demeure pas vitale. D'autres paramètres sont à prendre en compte dans la recherche de l'alliance thérapeutique.


Et l'un des plus important est la CONFIANCE.


En réalité, l’important est de suivre son intuition et de se faire confiance

Il existe plusieurs outils thérapeutiques possibles pour travailler sur une même problématique : dès lors pourquoi un seul genre serait-il capable de nous accompagner ?


La clef est de s'écouter et suivre son instinct car en réalité il n'y pas de vérité générale. Nous nous connaissons mieux que quiconque. Il suffit donc de suivre son intuition en n'oubliant jamais que ce qui est vrai pour les uns ne l'est pas forcément pour les autres.


En effet, l’interrogation autour du sexe du psychologue renvoie à des peurs, stéréotypes du genre ou des blessures qui se réveillent au moment de faire un choix.


Notre décision sur la question du sexe du psychologue est en fait guidée par des dizaines de facteurs souvent inconscients (éducation, enfance, rapport homme / femme...). On ne s'oriente pas vers un psychologue masculin uniquement parce qu'il s'agit d'un homme mais plutôt à cause des représentations que l'on a de la figure masculine. Et inversement.


L'essentiel est d'être compris(e)


Cependant, au delà du sexe de la personne se pose l'enjeu de la tolérance.


Comment le psychologue va t-il m'accueillir dans ma globalité ?


C'est à dire avec mes caractéristiques, ma singularité et ma problématique (peur, souffrance, interrogation...). Ainsi, la chose essentielle est le sentiment d'être compris(e) par votre psychologue.


De l'acceptation découle le respect, la confiance, l'écoute naturelle, l'échange fluide...

Le psy est là pour guider et accompagner


A toi de savoir, si tu te sens sens plus à l'aise avec une personne du même sexe ou au contraire une personne du sexe opposé.


Il est possible de faire le choix d’un psy du même sexe. Il est possible aussi de travailler certaines choses avec un psy du même sexe puis dans un second temps de faire une nouvelle thérapie avec un psy du sexe opposé.


Dans tous les cas, il ne faut pas oublier deux choses primordiales.


1) Se tromper n'est pas grave


Si le premier ou second choix n'est pas le bon, quelle importance ? Trouver chaussure à son pied exige parfois du temps et de la patience. Le tout est de savoir arrêter une thérapie lorsque la personne en face ne convient pas afin d'éviter de perdre du temps et de l'argent.


2) Le psychologue est votre allié


Le psychologue est là pour vous aider. Dès lors, qu'il comprend ou ressent qu'il n'est pas en mesure de le faire il s'abstiendra. Soit en arrêtant lui-même le processus thérapeutique soit en orientant le patient vers un confrère plus adapté.


Accepte donc ton choix avec indulgence et bienveillance.

Fais toi confiance et ose !

Posts récents

Voir tout